Comment est fabriqué le sirop pour abeilles ?

mai 3, 2017

Le sirop pour abeilles contribue au nourrissement de la ruche. Après avoir récolté le miel ou pendant l’hiver ou encore les jours de mauvais temps (pluie, orage, vent), il est nécessaire pour l’apiculteur de réapprovisionner les abeilles afin de les nourrir, mais aussi de les fortifier.

Ce préparation est un savant mélange qui doit être savamment dosé en fonction des besoins de la ruche.

 

La recette de base

Pour préparer le sirop pour le nourrissement des abeilles, il faut deux ingrédients : du sucre et de l’eau. Il faut choisir du sucre simple blanc cristallisé, car il sera plus facilement assimilable par les abeilles. De préférence du sucre de canne ou de betterave. Ces sachets de sucre achetés dans le commerce sont composés presque exclusivement de saccharose, très attirant pour l’abeille. Elle le stocke et le digère facilement.

Pour faciliter la dissolution du sucre dans l’eau, il est parfois nécessaire, et même indispensable pour les sirops très concentrés, de chauffer l’eau.

Si sa fabrication est artisanale, elle doit être maîtrisée. En effet, un candi trop dur ne permet pas à l’abeille de le prendre. Et au contraire, avec un candi trop liquide, l’abeille risquerait de s’engluer.

 

Petit rappel mathématique :

La concentration du sirop s’exprime à l’aide de deux chiffres, qui sont les deux composants du sirop. Le premier est le sucre exprimé en kilo. Le second est l’eau, exprimé en litre. Ainsi, on trouve les mentions : 1/1, ce qui signifie 1 kg de sucre pour 1 litre d’eau.

 

La recette améliorée

L’apiculteur pour fortifier ses abeilles et les protéger des maladies, rajoute des compléments à sa préparation.

On retrouve :

  • Le vinaigre blanc ou vinaigre de cidre

Il est souvent rajouté au mélange eau/sucre pour lutter contre la Nosémose.

  • Levure de bière

Les abeilles ont besoin de protéine végétale, présente dans la levure de bière lyophilisée.

  • Le thym

Le thym rend la préparation mieux assimilable par les abeilles. On le rajoute dans l’eau chaude qui servira à la préparation du sirop.

  • La propolis

Rajouter la propolis au sirop semble être très efficace pour lutter contre le Varroa, acarien parasite de l’abeille.

Cet élément est fortement recommandé pour lutter contre les bactéries, champignons et virus, évitant ainsi la propagation de maladies au sein de la ruche.

 

Des dosages différents en fonction des périodes

Pour le nourrissement de stimulation, effectué en pleine saison, pour faire construire de la cire à un essaim, on part sur 1kg de sucre pour 1 litre d’eau. C’est un sirop léger.

Le nourrissement le plus important est le nourrissement d’automne, en vue de l’hivernage : 2kg de sucre pour 1 litre d’eau. C’est un sirop concentré. Là, le but est de donner aux abeilles des réserves suffisantes pour passer l’hiver et relancer la colonie au printemps.

 

Le sirop trouvé dans le commerce

On trouve de nombreux types différents de sirops. L’avantage est qu’ils ne cristallisent pas quand il se refroidit. Sa forte teneur en sucre et sa consistance le font ressembler au miel, très apprécié par les abeilles.

Même s’il paraît simple à fabriquer, le sirop pour abeilles reste un savoir-faire complexe. Sa texture, son dosage, son goût sont à étudier pour que le nourrissement des abeilles soit réussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *